août102020

Nous considérons souvent le recyclage comme une tâche fastidieuse qui doit être accomplie, sanctionnée d’une amende par notre municipalité.

C’est bien plus que ça. Qui a dit que les déchets doivent aller à la décharge ? Et s’il y avait un moyen de le transformer en quelque chose d’autre, en réduisant toutes sortes de déchets ?

Heureusement, ce n’est pas seulement de l’espoir. Cette façon de faire existe vraiment et c’est ce qu’on appelle le recyclage.

Donner une nouvelle vie aux déchets nous permet de limiter les émissions de gaz et d’utiliser de manière plus responsable les ressources naturelles dont nous disposons (comme l’eau et l’énergie). L’équation est simple : moins de pollution + consommation responsable = meilleure qualité de vie.

Le recyclage est la première étape du processus de récupération qui affecte différents matériaux. Elle peut également être considérée comme un petit pas vers un monde plus durable et plus respectueux de l’environnement.

Comment bien recycler ?

La clé du recyclage est de trier les déchets autant que possible ! Cela contribuera à améliorer les systèmes de recyclage et, par conséquent, à réduire les déchets. Voyons donc comment nous débarrasser des choses les plus courantes dont nous nous occupons quotidiennement.

Comment trier correctement ?

La majorité des gens ne savent pas trier correctement et ce n’est pas de leur faute, mais bien d’un manque d’informations sur le tri et le recyclage !

Le recyclage du plastique

C’est toujours la même histoire. Où jetez vous le carton ou la brique de lait ? Et le contenant de jambon ? Des doutes similaires peuvent compromettre le succès du recyclage, il est donc essentiel d’y faire face immédiatement.

La règle générale dit que tout le plastique doit être nettoyé des déchets alimentaires ou des matières dangereuses (comme la colle ou les peintures). Il est donc nécessaire de laver les pots de yaourt et de houmous avant de les jeter.

Le verre et le métal

C’est un matériau simple à recycler, à condition d’adopter quelques précautions. Tout d’abord, il est nécessaire de bien laver les contenants avant de les jeter.

Il en va de même pour les étiquettes en papier et les capuchons en métal (ou en plastique) : ils doivent être enlevés et jetés dans les bons bacs.

Attention, car tous les verres ne sont pas identiques ! Les bouteilles et les pots que nous trouvons au supermarché sont différents des ampoules, du pyrex et des miroirs, qui doivent être éliminés différemment.

Les déchets alimentaire et le compostable

Dans le bac à compost, il faut généralement mettre fin aux déchets alimentaires, comme les restes ou le marc de café de la veille. Sans parler des légumes qui ont mal tourné !

En effet, tout produit défini compostable (selon la certification européenne EN13432) peut être composté. Allez-y alors avec d’autres matériaux biodégradables .

Les mégots de cigarettes, les poils et poils d’animaux, les liquides et les couches sont interdits à la place. Ceux-ci doivent être jetés dans la poubelle générale.

Bien recycler le papier

Même le papier, comme le verre, peut être recyclé jusqu’à sept fois. C’est pourquoi il devient essentiel de le recycler tout le temps.

Il est donc nécessaire d’éviter de jeter du papier parchemin, des cartons de pizza sales et des récipients contenant des résidus de colle (ou des produits chimiques) avec le reste du papier.

Les journaux, les livres et les cahiers, les emballages en papier des produits alimentaires et les cartons peuvent être recyclés sans problème. Il est toujours préférable de réduire les grosses pièces en petites pièces, afin de faciliter la collecte et les procédures de recyclage ultérieures.

Que faire des autres déchets ?

Il y a des choses qu’on ne peut pas recycler. Dans ces cas, les déchets généraux sont la seule option. Cela s’applique aux brosses à dents en plastique, aux pailles en plastique et aux rasoirs jetables.

Vous trouverez ici quelques réponses aux doutes les plus répandus sur le recyclage :

  • Polystyrène : La collecte du polystyrène varie d’une ville à l’autre et pour cette raison, il est toujours préférable de vérifier les règles de votre pays ou ville. En général, les plateaux en polystyrène expansé sont recyclés avec du plastique. Le polystyrène utilisé pour l’emballage, par exemple pour l’emballage des appareils ménagers, n’est souvent pas recyclé.
  • Aluminium : le papier d’aluminium utilisé dans la cuisine est recyclable, à condition qu’il soit propre. Il en va de même pour Tetrapak, qui doit être jeté dans le bac en plastique ou en papier. Il n’y a pas de règle valable pour tous ; chaque arrondissement ou ville suit des lignes directrices différentes.
  • Papier parchemin : s’il est sale, il n’est généralement pas recyclé. Dans certains cas, s’il est expressément indiqué sur l’emballage, il est possible de le recycler.
  • Huile de cuisson usagée : il s’agit d’un déchet dangereux qui, en tant que tel, doit être éliminé de manière responsable. Il ne doit pas être jeté à l’égout de l’évier ou des toilettes, mais il doit être recueilli dans un contenant et apporté à un centre de recyclage.

Les symboles du recyclage

En cas de doute sur la manière d’éliminer les déchets, il peut être utile de consulter les instructions figurant sur l’emballage du produit. Derrière ces symboles incompréhensibles du recyclage se cache peut-être la réponse que nous recherchons !

  • Moebius Strip : Il se compose de trois flèches qui forment un triangle et signifie que le produit est recyclable. Il peut être noir ou vert.
  • Symboles de recyclage du plastique : Ils sont très similaires au précédent. Dans le triangle, il y a un nombre de 1 à 6, qui indique le type de plastique utilisé pour produire cet objet. Le chiffre 7 sert à différencier les types de plastiques qui ne peuvent être classés dans les six premières catégories et qui sont soit difficiles à recycler, soit non recyclables.
  • Le logo de l’AREE : Il est généralement placé sur des appareils électriques qui doivent être recyclés par l’intermédiaire d’un service de collecte spécial ou transportés dans un centre de recyclage.

Le changement dépend de vous !

Comme vous l’aurez deviné, un recyclage adéquat peut avoir un impact positif sur l’environnement. Mais il y a une autre façon de sauver notre planète, et cela se consomme de manière plus responsable.

Chaque produit que nous achetons, chaque crème, chaque combinaison, chaque téléphone portable ou conteneur en plastique que nous jetons a un impact sur le reste du monde, même si nous ne le voyons pas. Pour produire chaque article, nous utilisons (même pour quelques minutes) des matières premières, de l’énergie, des ressources humaines et beaucoup d’autres ressources. Et tout cela se traduit par l’appauvrissement des sols, la pollution, l’exploitation.

Tout le monde peut faire quelque chose. De petits pas peuvent inverser cette tendance.

Réparer les choses, au lieu de les jeter. Mais aussi en choisissant des produits écologiques plutôt que des produits en plastique jetables et à usage unique.

Nous avons beaucoup d’occasions de faire une différence, pas seulement le recyclage. Ne le gaspillez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *